C’EST SAINT ANTOINE ET CE N’EST PLUS SAINT ANTOINE

Pour nous l’hôpital il existe, on le voit en permanence, même on y va mais c’est séparé, un autre monde. C’est Saint Antoine et ce n’est plus Saint Antoine. Mais sans doute que pour eux, ceux qui travaillent là- bas, c’est pareil, ils ne savent même pas qu’on existe, que le quartier a des choses. Quand ils ont fini de travailler, ils reprennent leur voiture, et c’est terminé. Et avec le B2 c’est le saccage, il faut être motivé pour venir de l’hôpital jusqu’ici.

HABITANT DE SAINT ANTOINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>